mercredi 21 septembre 2016

L’assemblée générale d’ATREÎS a eu lieu, comme convenu, vendredi dernier à Quimper. Une quarantaine d’adhérents étaient présents.
Elle s’est déroulée dans une ambiance très conviviale et très riche en informations. Ce message n’est pas un compte rendu de l’AG, mais une transcription des éléments les plus importants de cette réunion.
Depuis 3 ans, IDSE a cherché des solutions simples et efficaces … modification de la loi, interventions multiples auprès des décideurs (députés, ministres, parlementaires européens, … ) pour négocier et coopérer. Ces ouvertures ont toutes été, pendant un temps, encourageantes et porteuses d’espoirs.
Pourtant, à chaque fois, comme dans un jeu vidéo, les lobbies EDF ont réussi à éliminer tous ces espoirs les uns après les autres … le pouvoir d’EDF est vraiment très fort !! Quand il s’agit de défendre un monopole qui leur permet de s’assurer d’une rente financière, ils utilisent, sans scrupule, toute leur force de nuisance … et ça marche !!!

Pour résumer le problème, on a élaboré une vidéo d’animation qui présente de manière didactique et humoristique, la situation énergétique sur l’île de Sein.



Les négociations ayant échouées, il ne reste plus que le combat juridique.
Dans les traités européens, la libre concurrence est la norme. Même si des exceptions sont possibles dans le cadre des Services Economiques d’Intérêt Général, EDF est hors norme … !! IDSE conteste la légalité du monopole d’EDF sur la distribution de l’électricité. Elle est actuellement assurée par ERDF, filiale à 100% d’EDF (Depuis juin 2016, ERDF n’existe plus, on parle maintenant d’ Enedis …).
IDSE lance donc une procédure juridique contre l’état français qui attribue à EDF un monopole pour la gestion de la distribution d’électricité sur l’île de Sein. Ces actions sont engagées simultanément devant les juridictions françaises et européennes.
Deux avocates compétentes et motivées se chargent de défendre notre dossier en France et à Bruxelles.

Ces actions juridiques ont un coût que ni IDSE, ni ATREÎS ne peuvent assumer. C’est pourquoi, nous faisons appel à un financement participatif. C’est l’association Force5 qui gère ce financement. Domiciliée en nord Finistère, elle est spécialisée dans les actions juridiques pour la défense de l’environnement. Sa compétence est reconnue dans le domaine de la protection de l’environnement et lui permet d’être agréée par l’état comme organisme d’intérêt général (1).


Sur le site de Force 5 (citizencase), vous avez toutes les infos pour comprendre la situation (historique, revue de presse, soutiens, etc…)

Il est évident que pour nous, l’objectif d’atteindre les 10 000 ou 15 000 € est important. On pense et on espère atteindre ces objectifs. Au-delà de ces objectifs, le nombre de participants (ou contributeurs) est important. Le projet est citoyen et nécessite la participation du plus grand nombre. Atreîs compte 570 adhérents. Si chacun participe à 15€ (1) l‘objectif est presque atteint.

L’enjeu est important, on a besoin de votre participation financière (2) … mais celle-ci n’est pas suffisante. Il nous faut transmettre l’information, la diffuser et convaincre le plus grand nombre.

Bonne semaine à tous,

Dominique LE CROM, membre du bureau d’ATREÎS.


(1) Force 5 est une association reconnue d’intérêt général. Ainsi, les personnes imposables bénéficient d’une réduction d’impôt de 66% des sommes versées sous forme de don (vous versez 15€, vous bénéficiez d’une réduction de vos impôt de 10€, votre dépense est donc de 5€).
Il n’y a pas d’équivalence pour les personnes non imposables … !!

(2) concrètement, pour participer au financement, vous avez deux possibilités. Sur le site de force 5 « citizen case », vous payez par carte … vous recevrez un reçu fiscal par la suite.
Vous désirez payer par chèque. Celui-ci doit être établi à l’ordre de Force 5. Vous l’expédiez à Force 5, ATREÎS ou IDSE qui transmettra …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire